L’hivernage 2017 / 2018

Comptage des Grues cendrées aux dortoirs de la Réserve d'Arjuzanx

19 oct. 2017 : 86 26 oct. 2017 : 254 30 oct. 2017 : 1 437
02 nov. 2017 11 351 06 nov. 2017 : 12 251 09 nov. 2017 : 13 568
21 nov. 2017 : 12 390 23 nov. 2017 : 11 961 27 nov. 2017 : 11 883
04 déc. 2017 : 15 292 07 déc. 2017 : 13 321 11 déc. 2017 : 14 294
28 déc. 2017 : 15 192 08 jan. 20178 : 9 039 11 jan. 2018 : 12 244
15 jan. 2018 : 12 804 18 jan. 2018 : 6 213 21 jan. 2018 : 10 178
25 jan. 2018 : 5 002 01 fév. 2018 : 9 245 05 fév. 2018 : 6 024
08 fév. 2018 : 9 692 12 fév. 2018 : 7 031 15 fév. 2018 : 4329

Déroulement de l'hivernage

Compte-tenu du faible nombre de grues, les animations ne sont plus organisées.

Depuis mi octobre, des grues cendrées sont observées en migration dans toute la région. Les premières sont arrivées à Arjuzanx le 10 octobre.

Les grues commencent à fréquenter le site d'Arjuzanx (1 437 le 30 octobre) mais des arrivées importantes les deux derniers jours d'octobre font grimper le chiffre d'oiseaux présents à plusieurs milliers.

 

Jeudi 2 novembre, 11 351 grues sont comptées au dortoir. Malgré d'incessants mouvements migratoires, les effectifs se maintiennent sur le site d'Arjuzanx aux environs de 12 000 grues pendant tout le mois de novembre. le lundi 4 décembre matin plus de 15 000 grues sont dénombrées et on observe une importante arrivée de grues en migration dans l'après midi. Jusqu'à mi décembre, les effectifs se maintiennent autour de 15 000 oiseaux.

Fin décembre et début janvier les effectifs dans la réserve chutent à environ 9 000 oiseaux, en liaison vraisemblablement avec le fait que plusieurs milliers d'oiseaux dorment la nuit dans les champs.

Des migrations de grues vers le Sud Ouest sont observées mi janvier à la frontière allemande.

Mi janvier, les effectifs remontent à 12 000. En raison de l'importante pluviométrie de fin janvier, de nombreuses grues dorment dans les champs.

Le nombre de grues rentrant dans la réserve fluctue selon les jours même si les effectifs présents dans la région d'Arjuzanx restent globalement stables.

A partir de mi février, de nombreux oiseaux partent en migration et les effectifs chutent régulièrement pour atteindre 4 329 le 15 février.

 Compte-tenu du faible nombre de grues, les animations ne sont plus organisées.