L’hivernage 2018 / 2019

Comptage des Grues cendrées aux dortoirs de la Réserve d'Arjuzanx

16 sept.2018 : 4 9 oct. 2018 : 12 10 oct. 2018 : 58
11 oct. 2018 : 300 12 oct. 2018 : 487 19 oct. 2015 : 5 272
22 oct. 2018 : 11 706 25 oct. 2018 : Annulé 29 oct. 2018 : Annulé
5 nov. 2018 : 20 283 8 nov. 2018 : 23 926 12 nov. 2018 : Annulé
15 nov. 2018 : 14 503 19 nov. 2018 : ~ 60 000 22 nov. 2018 : 27 906
26 nov. 2018 : 29 297 29 nov. 2018 : 36 948 3 déc. 2018 : 36 849
6 déc. 2018 : Pas de comptage 10 déc. 2018 : 39 392 17 déc. 2018 : 32 954
20 déc. 2018 : 38 374 03 jan. 2019 : 37 309 10 jan. 2019: 37 369
17 jan. 2019 : 38 395    

Déroulement de l'hivernage

Les tout premiers oiseaux (4) sont vu le 16 septembre en halte migratoire sur le sud de la Réserve.

Il faut attendre la semaine du 8 au 14 octobre pour voir des mouvements un peu plus importants (12 le 9/10 ; 58 le 10/10 ; environ 300 le 11/10 ; 487 le 12/10..)

Les effectifs augmentent brutalement à la faveur d'une vague migratoire assez conséquente à partir du 17/10. Pendant 4 à 5 jours, les grues descendent du nord  de l'Europe. des grues franchissent les Pyrénées y compris la nuit.

Les brumes matinales ne permettent pas toujours de compter mais le 19/10, il t a 5 272 grues sur les dortoirs du sud de la Réserve et le 22/10, le nombre augmente puisque 11 706 grues sont comptées au matin.

Depuis, le chiffre se stabilise. Des informations de migration continuent à être communiquées à la frontière allemande jusqu'au 27/10. Les oiseaux s'accumulent également au lac du Der (estimation de plus de 50 000 le 29/10 et au moins 100 000 le 2/11).

Le 2 mais surtout le 3/11, une arrivée importante des Grues est notée dans tout le Sud -Ouest. Environ 50 000 grues partent du lac du Der. Sur la Réserve, brutalement les effectifs augmentent. Le 5/11 au matin, 20 283 grues sont comptées depuis la tour d'observation et 23 926 le 8/11.

La phase suivante est une période  de migration avec quelques départs et des arrivées mais les matins de brouillard empêchent le bon déroulement des comptages. Les mouvements migratoires s'accentuent à partir 13/11 jour et nuit. Finalement, le 15/11 sont comptées 14 503 grues à l'envol des dortoirs.

La migration devient massive durant le week-end du 17 et 18/11. Le dimanche jour et nuit des milliers de grues passent dans le ciel du Sud-Ouest. Le 19/11 au matin environ 60 000 grues font une halte migratoire. Dès 9h le matin, des départs vers le sud et l'Espagne sont notés. Le soir il reste environ 22 000 grues (chiffre sous-évalué car de nombreuses grues sont stationnées sur le site). Le 22/11, 27 906 grues sont comptées lors des envols matinaux des dortoirs.

Des arrivées sont notées régulièrement. 29 297 grues sont comptées le 26/11 puis suite à une arrivée dans la nuit, le 29/11, sont dénombrées 36 948 grues.Les effectifs se stabilisent, 36 949 grues sont comptées le 3/12. Le 5/12 est une nouvelle journée de migration.Le 10/12, le chiffre attend 39 392 grues.

Les brouillards matinaux nous contraignent à annuler plusieurs comptages mais les effectifs se maintiennent durant tout le mois de décembre à environ 38 000 grues. En début d'année 2019, des mouvements migratoires vers le Sud nous sont signalés mais les effectifs présents sont stables à plus de 37 000 grues.